DES MARELLES ET DES PETITES FILLES

Moyen métrage documentaire (1999)

 

SYNOPSIS

Sur tous les continents, des petites filles dessinent sur le sol des figures sur lesquelles elles sautent à cloche-pied en scandant comptines et chansons naïves : c'est le jeu de la marelle, qui va de la terre jusqu'au ciel... Partout, des petites filles parlent de l'école, de leur futur mari, des enfants qu'elles auront, du métier qu'elles exerceront, de l'avenir qu'elles voudraient meilleur pour elles et les leurs. Trop souvent, cependant, par ignorance, pauvreté, perversion, bêtise, méchanceté ou superstition, les adultes leur volent leur enfance : déni du droit à l'éducation, travail forcé, mutilations et abus sexuels, etc. De l'Inde, de la Thaïlande, du Yémen, du Pérou, du Burkina Faso et d'Haïti, des fillettes âgées entre 8 et 14 ans nous parlent de leur vie. Fragiles et fortes, toutes, elles sont belles. Écoutez bien les voix de Soni, Kamlesh, Mou, Yui, Dalal, Esmeralda, Fatou, Adiaratou, Safi et Maude. (Distribué dans plus de 10 pays).

“On ne saurait trop vous suggérer de courir ventre à terre voir des Marelles et des petites filles, le film massue de Marquise Lepage sur la beauté infinie assassinée par la bêtise humaine encore plus infinie.”

Jean Dion, Le Devoir.
 
“[…] a atteint les spectateurs droit au coeur.”
Odile Tremblay, Le Devoir.
 
“Foncièrement troublant et émouvant…”
La Tribune, Ottawa.
“Sur un sujet aussi explosif et potentiellement sensationnaliste, la réalisatrice de Marie s’en va-t-en ville a su poser un regard sensible et dépourvu de voyeurisme.”
Eric Fourlanty, Voir.
 
“La sobriété, la justesse de ton et une extrême sensibilité dans le traitement des sujets caractérisent tous ses films.” 
Alain Bergeron, La Nouvelle, Victoriaville.
 
“ Il faut aller voir ce film!”
Denise Pelletier, Le Quotidien, Chicoutimi.
 
“Son film émeut et fait réfléchir.”
Paul Villeneuve, Journal de Montréal.
 
“Un film qui a fait l’unanimité tant auprès du public que de la critique.”
Marianne Thornton, TV Hebdo.
FESTIVAL DE BOLOGNE : PREMIER PRIX DU PUBLIC. (FÉVRIER, 20013)
 
PRIX GÉMEAUX: MEILLEUR DOCUMENTAIRE, MEILLEURE RECHERCHE, MEILLEUR MONTAGE. (OCTOBRE, 2000)
 
GOLDEN SHEAF AWARD, MEILLEUR DOCUMENTAIRE SOCIAL. (YORKTON, 2000)
 
GRAND PRIX DU JURY, COMMUNICATIONS ET SOCIÉTÉ. (MONTRÉAL, MAI, 2000)
 
PLAQUE DE BRONZE, ANNUAL COLUMBUS INTERNATIONAL FESTIVAL (2000)
 
PRIX DE LA JEUNESSE AUX RENCONTRE NORD-SUD DE GENÈVE. (AVRIL, 2000)
 
PRIX DE L’ÉTAT DU VALAIS, RENCONTRE NORD-SUD DE GENÈVE (AVRIL, 2000)
 
MENTION SPÉCIALE, FESTIVAL DE TURIN, (MARS, 2000)
 
EN PLUS D’ÊTRE VU DANS DE NOMBREUX PAYS, LE FILM A ÉTÉ PRÉSENTÉ DANS SA VERSION FRANÇAISE ET ANGLAISE AUX NATIONS UNIS À NEW YORK DANS LE CADRE DE LA RENCONTRE « BEIJING PLUS FIVE », EN AOÛT 2000, ET PRÉSENTÉ PAR L’UNESCO À PARIS, EN NOVEMBRE 2000.